Cameroun – CAMAIR-CO: Le visage de CAMAIR-CO depuis l’arrivée de Ernest Dikoum (DG)

Outre le chiffre d’affaire et le nombre de passagers à la hausse, il y a la réouverture des vols domestiques en direction de toutes les régions.

Début novembre 2017, la presse se faisait l’écho d’une correspondance envoyée par le ministre des Transports, Edgar Alain Mebe Ngo’o au directeur général de la CAMAIR-CO, Ernest Dikoum. Ce dernier devait apporter des clarifications à sa hiérarchie sur des plaintes anonymes des employés de la compagnie nationale aérienne, envoyées au patron des Transports sous la forme d’un document.

Lesquelles plaintes dénonçaient notamment les carences managériales de l’actuel DG de CAMAIR-CO. Pourtant, « l’Etoile du Cameroun », présente un visage reluisant depuis l’arrivée le 22 août 2016 de Ernest Dikoum, à la place de Jean Paul Nana Sandjo. Lors d’un échange avec les autorités administratives et les clients à Bafoussam le 20 novembre 2017, le DG de CAMAIR-CO, a venté son bilan depuis sa prise de fonction.

La Nouvelle Expression (LNE) paru le 22 novembre 2017 rapporte que selon Ernest Dikoum, son arrivée a permis de changer le visage de la compagnie tant au niveau de l’organisation du personnel, l’accroissement de la flotte que dans l’extension du réseau de la compagnie.

En lançant dans les prochains jours, la desserte de Bertoua, CAMAIR-CO va en effet renouer avec les vols domestiques dans les 10 régions du pays. La compagnie atteindra alors l’un des objectifs contenus dans le plan de relance de Boeing Consulting.

« Aussi, s’est targué Ernest Dikoum, à son arrivée à CAMAIR-CO, la masse salariale qui s’élevait à plus de 700 millions FCFA, a été ramenée à près de 400 millions FCFA. Autre chose qui permet au patron de la compagnie nationale aérienne de se venter, c’est le chiffre d’affaires. Celui-ci, renseigne-t-il, est passé de 400 millions FCFA à 1,2 milliards FCFA. D’ailleurs, depuis le début de l’année 2017, CAMAIR-CO a atteint la barre de 200 000 passagers transportés, soit une moyenne de plus de 22 000 passagers chaque mois », énumère LNE.

Tout n’est cependant pas reluisant. Les clients ont par exemple déploré la qualité du service à bord des avions. Ils ont aussi mentionné les absences régulières des agents chargés d’enregistrer les achats de billets d’avion. Ces derniers demandent par ailleurs la mise sur pied des cargos parce que la majorité des clients de l’Ouest sont des commerçants.

La rencontre entre le DG de CAMAIR-CO, les autorités et les clients, rentrait dans le cadre de la célébration du premier anniversaire de la relance des vols de l’Ouest, inaugurés en octobre 2016. Jean-Marie NKOUSSA : .africapresse.com

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>