Air Austral et Air Madagascar – Mariage consommé à Paris

Le partenariat signé entre les deux compagnies en octobre 2017 entre dans une phase active. Renforcement par Air Madagascarde la desserte de Paris.

Marie Joseph Malé, PDG d’Air Austral, et Rolland Besoa Razafimaharo, PDG d’Air Madagascar, ont choisi de dévoiler à Paris loin de l’océan Indien et de leurs médias ce qui sera la feuille de route commune pour les dix ans à venir des deux compagnies liées par un accord de partenariat depuis octobre 2017.

Il faisait de la compagnie réunionnaise l’actionnaire à hauteur de 49% de la compagnie nationale malgache. Le gouvernement malgache a eu du mal à mettre en place les modalités d’apurement des 80 millions de dollars de passif qui plombaient les comptes d’Air Madagascar. De son côté Air Austral est parvenu dans la douleur à réunir les 40 millions de dollars représentant son ticket d’entrée. « Les fonds ont été apportés par une de nos filiales et par des prêts bancaires », a indiqué hier matin sans plus de précisions le PDG d’Air Austral qui a préféré s’attarder sur ce qu’il qualifie « de partenariat gagnant -gagnant ».

« Face au durcissement attendu de la concurrence, l’arrivée des low cost long-courriers, il fallait absolument réduire notre dépendance à l’axe Paris-Réunion. Se diversifier pour réduire notre exposition. Auparavant, cette liaison représentait 72 % de nos recettes. Désormais c’est seulement 56 %. Nous sommes deux compagnies de taille comparable. Le concept central sera celui du bi-hub. Plus précisément, veiller au développement harmonieux et conjoint des hubs d’Antana-narivo et de la Réunion. Madagascar est un réservoir de trafic potentiel énorme. D’ici quelques années, il y aura 20 millions de Malgaches. À la Réunion, nous sommes à peine 1 million. »

Synergies

Le premier objectif est de ramener Air Madagascar à l’équilibre d’ici quatre ans. L’un des gros chantiers porte sur le réseau intérieur malgache. Le 19 janvier dernier a été officiellement créé Tsaradia, filiale à 100% d’Air Madagascar dont le gérant est Benoît Schaffer. Elle reprendra l’essentiel du réseau domestique d’Air Madagascar en avril prochain avec 79 dessertes contre 64 aujourd’hui. Les rotations vont être développées entre la Réunion et Antananarivo. Dès le 1er juillet le nombre de fréquences entre la capitale malgache et la France sera porté de deux à cinq, dont une sur Marseille.

Air Austral et Air Mada­gascar vont développer les synergies. Elles vont harmoniser et simplifier leurs flottes et optimiser les programmes de vols pour maximiser l’utilisation des avions. Les programmes de fidélité vont être mis en commun, les passagers pourront combiner des segments de vol d’une compagnie sur l’autre et les services à bord d’Air Mada­gascar vont être revus. A partir du 15 février, Air Madagascar va profiter des accords TGV Air négociés par Air Austral. Les deux compagnies vont travailler ensemble en terme de maintenance de la flotte et d’achat d’avions. L’apport d’Air Austral va permettre à Air Madagascar d’améliorer ses performances, notamment en termes de ponctualité, l’un de ses gros points faibles. L’objectif est d’atteindre 85% contre 68% aujourd’hui.

Alain Dupuis : lexpressmada.com

 

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>